arrow-right cart chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up close menu minus play plus search share user email pinterest facebook instagram snapchat tumblr twitter vimeo youtube subscribe dogecoin dwolla forbrugsforeningen litecoin amazon_payments american_express bitcoin cirrus discover fancy interac jcb master paypal stripe visa diners_club dankort maestro trash

Veuillez prendre note qu’à partir du 12 mars 2020, en raison des circonstances exceptionnelles le traitement des commandes sera suspendu pour un délai indéterminé.

à propos


L’idée de ce projet de vêtements de voyage est née à dos d’une moto - affectueusement prénommée Angie - traversant le Vietnam du sud au nord, à la moitié de mon périple de sept mois en Asie. J’avais déjà passé un mois en Inde, un mois en Thaïlande et un mois au Cambodge. Les mois suivants au Vietnam, aux Philippines et au Japon, avec mon rêve en tête, je voyais mes bagages d’un tout nouvel œil.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’au départ, je ne partais qu’une seule semaine dans une retraite de yoga à Goa en Inde. J’avais un sac banane et un simple petit sac à dos que je n’ai même pas eu besoin d’enregistrer à l’aéroport. (J’ai toujours préféré voyager léger. Avoir trop de choses m’angoisse que ce soit chez moi ou n’importe où dans le monde.) À la deuxième journée de ma retraite, j’ai appelé mes êtres humains préférés du Québec pour leur annoncer que je ne revenais pas. J’allais volontairement manquer mon vol et je n’avais aucune idée de quand je reviendrais. Honnêtement, personne n’était surpris. Ce n’était pas la première fois que je leur faisais le coup! Je mettais de côté 50 % de mes payes depuis 2 ans, alors je pouvais me le permettre à ce moment-là.

Par contre, tout ce que j’avais avec moi n’était prévu que pour sept petits jours! Pour m’accommoder, une amie qui traînait une grosse valise m’a fait don de son petit sac à dos qui l’encombrait plus qu’autre chose. Grâce à elle, j’allais maintenant pouvoir en avoir plus avec moi dans ce que j’allais me dénicher tout au long des mois à venir.

Sur sept mois, le contenu de mes deux petits sacs que je portais sur chaque épaule a changé à maintes et maintes reprises. Je laissais derrière dans les hôtels et auberges tout ce qui m’incommodait. Si les vêtements devenaient toujours humides ou tout froissés, s’ils étaient trop encombrants, s’ils déchiraient, s’ils étaient inconfortable sur un coup de soleil ou à dos de moto, s’ils étaient impossibles à faire matcher… et toutes sortes d’autres facteurs. J’ai terminé mon voyage avec mes morceaux indispensables qui ont passé le plus gros des tests de sélection.

À ce moment-là, même avec tout l’amour que je portais pour chacun de mes bouts de tissu, j’avais encore mieux en tête. Que ce soit une texture, une teinte de couleur, une poche ou une distance de bretelles… Et c’est comme ça que tout ce que tu trouves sur ce site a vu le jour. Des vêtements basiques avec des couleurs passe-partout qui ne prennent pas de place dans un sac. Des items flatteurs et confortables qui peut être aussi bien en tenue de soirée que casual. (Sans oublier les sacs qui sont les items les plus sexy que j’ai vu de ma vie.) Et absolument tout, basé sur ce que j’avais réellement avec moi pendant ma longue errance.

J’ai hâte de te voir porter ton par lysandre aux quatre coins du globe.

Full Love,

Lysandre Xx

Panier